Congrès International, Transdisciplinaire et Transculturel

 

Le Monde en mouvement

Identités et nouvelles diasporas

(Hospitalité –  Appartenance – Émotion – Corps – Désir)

 

The World in movement

Identity and New Diasporas

(Hospitality – Belonging – Emotion – Body – Desire)

 

Le Centre de Recherches Ibéro-Américaines (CRIUL) et le Centre de Recherches Francophones de l’Université de Leipzig (CRFL) en coopération avec l’Institut Français

 

Du lundi 14 au samedi 19 septembre 2015

Soutenu par la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG)

 

Direction :

Univ.-Prof. Dr. phil. habil. Alfonso de Toro

Dr. phil. Juliane Tauchnitz

Dr. phil. Annegret Richter


Affiche

Programme

Photos (Inauguration, Clôture)

Mots de bienvenue et discours

 

Concept :

L’objectif principal du colloque international consiste en l’analyse de constructions et de représentations de diasporas et d’identités dans de diverses régions en considérant le Maghreb, l’Europe, l‘Amérique Latine et Israël dans l’ère de la mondialisation.

Un autre but du colloque se trouve dans la description de la formation de nouvelles diasporas performatives qui ne se forment, contrairement à la manière dont on les conçoit traditionnellement ou dont elles se représentent elles-mêmes, ni par les différentes racines ethniques et religieuses de leurs membres, ni par le projet du retour, mais par les diverses relations sociales et pluriculturelles qui développent et entretiennent des sentiments et des attitudes ambivalentes et variées. ‘L’hospitalité, l’appartenance, l’émotion, le corps et le désir’ jouent un rôle central en tant qu’éléments fondamentaux d’un processus dynamique important pour les jugements, les actions et les négociations culturelles.

Un troisième aspect déterminant dans le colloque est la réflexion sur un nouveau concept d’intégration qui tient une place importante dans la représentation et la pratique traditionnelles (linéaires) de la migration et qui est complété, ou même remplacé, par l’interaction réciproque et dynamique, au sens de reconnaissance, d’hospitalité, d’appartenance et de responsabilité partagée dans un espace partagé et dans une culture partagée. La conséquence de ce processus est la formation de nouvelles diasporas qui seront traitées dans le contexte d’un impératif situationnel ou plutôt d’un dispositif situationnel, car elles construisent leur propre espace, leur propre histoire et leurs propres pratiques identitaires.

Dans le colloque, l´on traitera de ces objectifs généraux au sein de quatre micro-buts dans le cadre des sociétés mondialisées et du débat théorico-culturel et politique actuel :

 

Sous-projet 1 : La construction et la représentation de diasporas

Sous-projet 2 : Espaces urbains transmédiaux et imagination diasporique

Sous-projet 3 : Identités sexuées diasporiques: au-delà des modèles traditionnels de féminité et de masculinité

Sous-projet 4: Histoires multiples et espaces culturels partagés

 

Le colloque envisage d’élaborer une première ébauche d´un nouvel agenda culturel qui soit capable de promouvoir une nouvelle pensée politique. Afin de réussir cette tâche majeure, le colloque contextualise les quatre micro-concepts dans quatre macro-concepts entrelacés entre eux et qui construisent :

    

1. Les Alternatives à la Realpolitik ou la construction/représentation de diasporas performatives: appartenance / hospitalité, à partir des domaines de la littérature, de la culture, du film et des institutions:

Explication détaillée:

a) Concernant les nouvelles diasporas, le colloque se concentrera sur l´oscillation entre différence et débat d´identités comme étant un processus de nouvelles pratiques économiques, sociales, culturelles et religieuses à tensions, mais aussi sur l´apparition de formations diasporiques basées non seulement sur des caractéristiques ethniques, mais aussi sur des constellations sociales pluriculturelles, dans une nouvelle réalité non seulement dans le pays d´arrivée mais aussi dans le pays d´origine (entre autres les mouvements de temps et d´espace, l´expulsion, la migration de l´emploi ou du commerce, projets (néo-) coloniaux). De plus, le colloque se concentrera sur la description de constellations différentes qui créent l´identité ; sur les différentes modalités de conscience diasporiques ; sur des expériences et des destins similaires, des situations émotionnelles et de vie similaires ; sur le retour temporaire dans le pays d´origine : retour à l´étranger, oscillation ;  sur les dispositifs et les impératifs de chaque situation ; sur les formes de représentation similaires et les formes d´expression symboliques ; sur les identités transethniques, transculturelles et trans-gender ; sur la réinvention du soi et la création d´une nouvelle patrie ; sur le manque du sentiment d´acceptation dans le pays d´accueil : tensions ; sur la possibilité de créativité et d´une vie heureuse dans le pays d´accueil grâce à la tolérance et au pluralisme ; sur les nouveaux rôles gender ;

b) dans ce contexte, l´on traitera dans le colloque de la façon par laquelle les individus et les communautés diasporiques développent avec le temps un sentiment d´appartenance dans le nouveau pays et s´ils font l´expérience de l´hospitalité et comment ;

 c) en lien à ceci se pose la question de la façon par laquelle des nouvelles idées et représentations d´une politique de migration et d´intégration et de la nationalité se constituent dans la Realpolitik ;

d) comment se forment des nouveaux concepts et l´expérience de l´émotion, du corps et du désir (qui sont d´une importance capitale dans le développement de stratégies d´intégration dans la vie diasporique) ainsi que leurs aspects psychologiques, affectifs et subjectifs pour une « nationalité ressentie et vécue » ;

e) de plus, la question de la détermination et de la spécificité des nouvelles diasporas à travers un impératif et un dispositif situationnels sera traitée en lien avec l´Etat national, les espaces urbains et les constructions de gender.  

 

2. IMAGINATION ET ESPACES URBAINS TRANSMEDIAUX : LES VILLES EN MOUVEMENT A DECRIRE COMME LA LOCALISATION DE LA REPESENTATION:

Explication détaillée: l´on trouve ici les aspects

a) de la transmission et de la représentation de processus diasporiques d'urbanisation du XXIe siècle au sein de la mondialisation ainsi que des dimensions dynamiques et performatives de l´espace, un concept de la négociation socio-culturelle et symbolique, qui comprend les histoires et les rapports de force ancrés dans l´espace urbain ;

b) comment peuvent être compris, à travers un mapping cognitif et mental, l'imaginaire des villes comme « polysystèmes » à travers les dynamiques inter-/transmédiales et transnationales ou translocales, ainsi que la disposition des représentations qui construisent l´espace et des corrélations de pratiques médiales et socio-culturelles ;  

c) la prise en compte des caractéristiques de l´urbanisme imaginé à l´aide d´une perspective transculturelle sur des villes individuelles – Maghreb (Alger, Tanger)/Paris ;

d) le rôle de différents médias dans l´espace transculturel diasporique des villes avec leur histoire coloniale, leur système d´éducation et leur promiscuité différents ;

e) dans quelle mesure les villes sont capables de créer dans l´hospitalité un espace de vie commune social et juridiquement fondé, pouvant faire naître un sentiment d´appartenance ;

f) Paris en tant qu´espace contrastif d´imagination dans la littérature francophone du Maghreb : comme le « mythe de Paris » dans la perspective d´approches postcoloniales ;

g) le décloisonnement géopolitique et le maillage des villes dans l´espace méditerranéen marqué par la littérature et la mythologie. Ici doit être expliquée, d´une perspective historique et postcoloniale, la représentation de la migration maghrébine dans le débat public ainsi que dans les médias, en prenant en compte les niveaux des sentiments et des représentations du corps masculin dans l´enlacement polysystémique de la spatialité, de la socialité, de l´historicité et des formes de mise en scène spécifiques.   

 

3.  IDENTI­TES SEXUEES DIASPORIQUES: AU-DELA DES MODELES TRADITIONNELS DE FEMINITE ET DE MASCULI­NITE:

Les questions suivantes seront traitées:

a) comment les processus diasporiques influent sur l´existence des migrant(e)s et avant tout sur leur corps, leur « identité sexuelle » et leur subjectivité sexuée ; la modification des représentations individuelles de masculinité/féminité en rapport avec les modèles établis et les classifications sociales ainsi qu´avec leurs objets de désir dans un contexte diasporique ;

b) la représentation de l´espace privé dans un espace public hybride et les complications qui en découlent ainsi que les tensions entre l´individu et la société, la proximité et la distance, le caractère étranger et familier, qui résultent de la cohabitation entre différentes cultures ;

c) comment  des modèles d´émancipation appréciés et des phénomènes diasporiques et migratoires influent, au-delà des sociétés européennes, sur des concepts féminins de gender des sociétés franco-maghrébines et comment les migrantes forment une identité sexuée diasporique ;

d) comment des modèles de masculinité des processus migratoires et diasporiques établis internationalement depuis les années 60 influent sur des concepts de gender masculins. Des processus qui ont des effets négatifs sur l´intégration individuelle dans les sociétés d´arrivée et qui marquent la propre image masculine et le concept de masculinité mais qui permettent en même temps une construction identitaire ne reposant plus sur l´opposition masculinité/féminité ; un transgender qui sera décrit dans le colloque ;

e) en lien avec c) et d), l´analyse du corps et du désir des migrant(e)s, du comportement et de l´autodétermination sexuels qui incluent une répercussion sur ceux restés dans le pays d´origine et sur les personnes du pays d´accueil, ce qui conduit à une modification du comportement sexuel et du jugement de l´homosexualité ;

 

4. HISTOIRES MULTIPLES ET ESPACES CULTU­RELS PARTAGÉS; CONSTELLATIONS SOCIALES, URBAINES ET DE GENRE

Ici seront effectués

a) une lecture critique ainsi qu´une nouvelle évaluation de l´histoire de processus migratoires franco-maghrébins comme étant une alternative à une histoire migratoire écrite du point de vue de la migration de l´emploi et de l´intégration dans les cultures d´arrivée. Ceci sur la base de textes historiques majeurs ainsi que de recherches sur le terrain de la période coloniale ; l´évaluation des nouvelles diasporas qui apparaissent déjà de 1920 à 1970. L´accent sera mis sur les diasporas européennes juives au Maghreb pendant la période coloniale, dans lesquelles des mondes hybrides diasporiques se forment ;

b) un traitement empirique des différentes localisations des diasporas: la réalité et la reconstruction des lieux d´origine, d´arrivée et de passage qui procurent aux diasporas un caractère spécifique, mais aussi les périodisations et les poussées de migration qui font partie de la formation de constellations diasporiques d´histoires, d´espaces et de cultures plus ou moins partagés/multiples à des interfaces conflictuelles. De nouvelles perspectives et de nouveaux concepts pour une vie paisible seront ainsi développés. Les musulmans forment des diasporas dans l´Algérie coloniale et les juifs à la fin de la guerre d´indépendance algérienne ;

c) une discussion sur le lieu d´arrivée concret ainsi que sur les différences entre les pratiques du travail et de vie et sur les débats résultant de la situation diasporique, l´analyse de processus performatifs, des tensions entre le passé (pays d´origine) et le présent (nouvelle orientation socio-culturelle dans le pays d´arrivée et projet pour le futur, installation définitive dans le pays d´arrivée dans différentes situations diasporiques, émancipation ethnoculturelle) ;

d) il sera analysé comment des processus hybrides, performatifs et transversaux sont omniprésents et permettent l´hospitalité et le développement d´un sentiment d´appartenance dans les pays d´arrivée qui sont indispensables à une vie en communauté garantissant la parité ;

e) il sera analysé comment se forment les communautés émotionnelles et comment celles-ci créent leurs propres espaces, histoires et formes de vie qui contribuent à un nouveau concept d´intégration et d´espaces politiques qui facilitent la vie en communauté dans laquelle les individus ont les mêmes droits dans la reconnaissance de sentiments d´appartenance transversaux et hybrides.

 

La conférence souhaite ainsi, au-delà de l´objectif scientifique central, apporter à la fois une contribution à la compréhension culturelle. C´est pourquoi les organisateurs considèrent comme un succès le fait de recevoir pour la deuxième fois à Leipzig un groupe de scientifiques d´Israël, de Turquie et du Maghreb ainsi que Boualem Sansal (lauréat du Prix de la paix des libraires allemands 2011), Lizzie Doron (Israël) et entre autres Ruth Fine (Israël).

 

Information:

Univ.-Prof. Dr. phil. habil. Alfonso de Toro

Dr. phil. Juliane Tauchnitz

Dr. phil. Annegret Richter

Tel. 0049 (0) 341/97-37-490

Email: Diese E-Mail-Adresse ist vor Spambots geschützt! Zur Anzeige muss JavaScript eingeschaltet sein!

Thursday the 21st. Affiliate Network Reviews.
Copyright 2012

©