CURRICULUM VITAE

 

Prof. Dr. phil. habil. Alfonso de Toro a étudié la philosophie, la philologie allemande et les langues romanes (les littératures française, latino-américaine et espagnole ainsi que la théorie des cultures) de 1973 à 1977 à l’université Ludwig-Maximilian de Munich. Il a achevé ses études avec le grade de Magister Artium en 1977 ; en 1982, il a obtenu son titre de docteur à l’université de Munich. Il a passé son habilitation (venia legendi) en 1992 à l’université de Hambourg. Il a ensuite enseigné à Kiel et à Hambourg en tant qu’assistant et maître de conférences entre 1978 et 1992. Dès 1992, A. de Toro est professeur titulaire de philologie romane à l’Institut de Philologie Romane de l’Université de Leipzig (avec une spécialisation sur les domaines de l’enseignement et de la recherche en littérature (française, ibérique, latino-américaine et lusitanienne), de la sémiotique, des théories du théâtre et des cultures). Il est le co-fondateur du Centre transdisciplinaire de Recherches Ibéro-Américaines (établi dans le même institut), et depuis 1994, il en est le directeur : A. de Toro est le directeur et le co-éditeur de la série scientifique Théorie et Critique de la Culture et de la  Littérature et de la Théorie et Pratique du Théâtre (éditions Olms : Hildesheim, Zurich, New York), il est aussi le directeur et co-éditeur de la série scientifique Passages (éditions Olms: Hildesheim, Zurich, New York), et de Transversalité (éditions L’Harmattan : Paris). A. de Toro est l’auteur de plusieurs livres et articles publiés dans une douzaine de langages, dans lesquels les aspects des théories littéraires et culturelles jouent un grand rôle. Il est aussi le rédacteur de nombreux articles sur le roman et le théâtre de la Renaissance, du Baroque, du Modernisme et du Postmodernisme en France, au Maghreb, en Italie, en Espagne et en Amérique du Sud ; il est le rédacteur d’articles sur des théories sémiotiques et culturelles dans des revues spécialisées et des encyclopédies telles que : Kindlers Literatur Lexikon, Coloquio Anglo Germano, Dispositio, Acta Literaria, Gestos, Iberoromania, Iberoamericana, Revista Canadiense de Estudios Hispánicos,  Revista La Torre, Revista Iberoamericana de  Literatura,

Romanische Forschungen, Semiosis, Segismundo, Maske und Kothurn, Theater Forum, Expressions Maghrébines, Taller de Letras, Aisthesis, Chasqui et Zeitschrift für Ästhetik. Ses axes de recherche sont : post-modernisme, post-colonialisme, post-féminisme, post-théorie, théorie des cultures, théorie littéraire générale et théorie du théâtre. Auteur d’œuvres standards telles que Los laberintos del tiempo, De las Similitudes y Diferencias, sur Borges, la théorie de la culture et du théâtre. A. de Toro a été professeur invité et a donné plus de trois cents conférences et séminaires à parti de 1984 en Europe, aux États-Unis, en Amérique Latine, en Israël et au Maghreb.

 

HOMAGES ET DISTINCTIONS

 

Le 27-07-2014, Prof. Dr. Alfonso de Toro, directeur de l´Institut de romanistique ainsi que du Centre de Recherches Ibéro-américaines et Francophones de l´Université de Leipzig, a été incorporé comme académicien correspondant à l´Academia Chilena de la Lengua, l´Académie chilienne de la Langue à l´étranger. Les raisons de ce choix sont mises en évidence dans la lettre de nomination qui met en avant le parcours hors du commun et couronné de succès du Prof. de Toro ainsi que son excellente contribution aux sciences littéraires et culturelles. Cérémonie à Santiago de Chile, 21/07/2014.

 

Prof. de Toro a reçu le titre de « Grand Officier de l’Ordre de Gabriela Mistral » en 2009, étant la plus haute distinction que le gouvernement chilien réserve aux personnalités nationales et étrangères.

 

Le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche de la République Française a, par décret du 10 juillet 2015, promu Prof. Dr. Alfonso de Toro « Officier dans l’ordre des Palmes académiques » pour les services rendus à la culture française et pour ses mérites exceptionnels dans la coopération franco-allemande universitaire. La distinction, créée en 1808 par Napoléon Ier pour honorer les membres éminents de l’Université, est une des plus importantes distinctions décernées par le gouvernement.